LA CHAPELLE-EN-VEXIN. On a parlé de déviations

L’assemblée générale de l’association des maires et adjoints du canton de Magny-en-Vexin s’est réunie dernièrement à la Chapelle-en-Vexin sous la présidence de Michel Fleurier.
Aucun représentant de Magny-en-Vexin n’était présent mais il faut préciser que les adjoints n’avaient pas reçu de convocation du fait que depuis plus de deux ans Magny n’a pas payé ses cotisations. Seul le conseiller général J. P Muller avait été invité… mais n’est pas venu.

Cotisation

Après le rapport financier présenté par Dominique Herpin il fut décidé de maintenir le taux des cotisations à 0, 75 euro par habitant.

Les travaux de la D 14

Une première tranche a été réalisée jusqu’au Bord’haut de Vigny et mise en service dès le 1er septembre. Didier Juvence, directeur de la programmation et des études routières au conseil général, a évoqué l’avancement des travaux de la D 14 qui sera mise en service jusqu’à Magny-en-Vexin en juillet 2007, la déviation de Cléry-en-Vexin sera réalisée au cours du premier trimestre 2007.
Étienne de Magnitot, maire de Saint-Gervais est intervenu à plusieurs reprises, ainsi que Joël Pillon, maire de la Chapelle-en-Vexin et Jean-Pierre Doré, maire de Buhy car le tronçon de route de Magny-en-Vexin à Saint-Clair-sur-Epte, resté à deux voies, risque de poser beaucoup de problèmes et d’accidents quant les automobiles seront lâchés sur 4 voies.
Philippe Sueur, vice-président du conseil général du Val-d’Oise, chargé des transports et des infrastructures routières reconnut que la déviation de la Chapelle-en-Vexin s’inscrivait dans l’urgence.
Quant au carrefour avec la D 135 il convient qu’il soit sécurisé rapidement.
Des accidents mortels ont eu lieu en traversant l’ex N 14 qui n’avait que 2 voies.
C’est le lieu de passage pour aller du bourg de Saint-Gervais aux hameaux de Magnitot et de Ducourt.
Le maire de Buhy a formulé le souhait de voir aménager un échangeur sur sa commune.
Une réunion est prévue pour la fin du 1er trimestre 2007 avec les services du conseil général qui présenteront une esquisse des aménagements qui seront réalisés.
Michel Fleurier, maire d’Arthies a évoqué les problèmes de circulation dans son village où une déviation est prévue, mais actuellement retardée par une enquête sur la faune et la flore provoquée par la DIREN
« Le département fait beaucoup d’efforts sur les infrastructures a dit le député Philippe Houillon, il est évident que tout ne peut être fait en même temps… mais il a pris note, comme l’assistance, des promesses de Philippe Sueur.

et l’intercommunalité

Le sous-préfet, Daniel Wojciechowki, à qui il fut demandé de conclure, évoqua le problème de l’intercommunalité. « Depuis trois ans il y a une absence de consensus dit il. Les services de l’état sont à votre disposition pour vous aider à faire des études de simulation. »