Départ 9 heures en face de l’usine Dassault à la limite de Bezons. Tennis aux pieds et parapluie armé, les riverains courageux étaient prêts à arpenter leur quartier favori.
« Certains considèrent les rues autour de l’usine Dassault comme n’étant pas d’Argenteuil car elles sont limitrophes avec Bezons. Il faut les réintégrer dans le quartier. Voilà pourquoi je fais passer la visite par ici » commence Georges Mothron, en tête de cortège. Au programme de la matinée, balade dans le quartier Notre-Dame entre le Val et le Marais.
La visite a, avant tout, mis en lumière les différents projets immobiliers à venir dans le quartier. Une future résidence « Le Val Delambre », boulevard Delambre accueillera des maisons de ville. Pour les derniers qui veulent garder une trace de la boucherie en face de Renault, il est grand temps de se faire prendre en photo devant ! Pour Xavier Péricat, élu référent du quartier, « ces projets immobiliers témoignent de l’intérêt que portent les investisseurs au quartier ». D’autres projets immobiliers poussent sur l’avenue Jean-Jaurès et la rue du Val-Notre-Dame où 14 pavillons sont prévus dans le projet « Les demeures du Moulin ».
En guise de rafraîchissement, les riverains ont pu admirer les nouveaux mats de signalisation encore vêtus de leur plastique à bulle et les ralentisseurs qui feront le bonheur des amortisseurs.
Le pèlerinage était complet : la réfection de l’impasse Guyonnet, l’extension de la maternelle Pauline Kergomard, les travaux d’assainissement des rues Parmentier et Notre-Dame.
À la vue des verts pâturages du stade des Courlis, les pèlerins assoiffés ont redoublé d’attention. L’aménagement d’un plateau sportif fera le bonheur des collégiens d’Albert Camus qui pourront se rendre en moins de 10 minutes sur le stade.

Le mot de la fin : aucune augmentation des taux d’imposition malgré l’ensemble des projets en cours et à venir.