«Voir loin, parler franc, agir ferme » : le ton est donné. Si Jean-Pierre Béquet veut faire sienne cette maxime de Pierre de Coubertin, c’est bien qu’il est décidé. « En 2007, plusieurs grands projets vont se réaliser : ils n’étaient pas dans le contrat, ils se rajouteront au bilan et ont été voté à l’unanimité par le Conseil municipal », a-t-il lancé.

Auvers au vert !

Plutôt riche d’associations sportives et d’équipements de qualité, Auvers va continuer à se développer dans les loisirs. Tout d’abord à travers la construction de deux cours de tennis couverts au parc des sports Stéphane Diagana, devenus indispensables à la pratique du club. « Cet équipement sera réalisé en haute qualité environnementale. Nous récupérerons les eaux de pluie qui serviront au lavage des véhicules du centre technique municipal voisin, et nous placerons des panneaux solaires pour permettre l’éclairage », a insisté Jean-Pierre Béquet.

Et de préciser qu’un office communautaire des ports va être mis en place prochainement pour les habitants de la communauté de communes de la Vallée de l’Oise et des Impressionnistes.

Le maire a également officialisé la reconstruction totale du marché couvert, dont un quart a été détruit après un incendie le 14 juillet 2006. « La municipalité a pris, en accord avec les commerçants, les mesures d’urgence qui s’imposaient. Mais aujourd’hui la décision est prise de reconstruire un nouveau marché. Son architecture sera plus conforme au Vexin, sa fonctionnalité améliorée, ainsi que sa visibilité de la rue. Il sera, lui aussi, réalisé en haute qualité environnementale ». Récupération des eaux de pluie pour assurer le lavage du marché, et panneaux photovoltaïques seront donc de rigueur pour ce marché que pourrait devenir intercommunal.
Sur le plan du logement, plusieurs projets locatifs sont en cours ou en préparation. « Au-delà de l’application de la loi SRU, il s’agit de répondre au besoin le plus urgent de chaque citoyen d’avoir un toit. C’est pourquoi Auvers prendra sa part de l’effort. Mais elle le fera en étant exemplaire sur le plan architectural et sur le plan environnemental », a éclairé le maire. Cela se traduira par des petites opérations de quatre à vingt-cinq logements qui seront intégrés dans le tissu urbain, en respectant les différentes législations qui en matière d’écologie.
Autre projet pour 2007, qui pourrait presque être une promesse pré-électorale, les voitures propres : « Nous veillerons à ce que les véhicules municipaux qui seront remplacés soient des véhicules propres, a annoncé Jean-Pierre Béquet. Il faut aussi renforcer et améliorer les transports en commun. Depuis des années, nous nous battons pour obtenir une deuxième ligne de bus qui permettait aux Auversois de se rendre à la gare de Méry, aux zones d’activités de Saint-Ouen-L’Aumône et à la gare RER de Liesse. Cette ligne devrait se mettre en place, les fréquences seront vite insuffisantes, mais je ne doute pas de la montée en puissance rapide de ce service », a-t-il déclaré.

Le son royal

Les projets ne manquent pas, en plus des différents travaux de réhabilitation des chaussées engagés par le Conseil général, ou encore les différentes rénovations incontournable dans une commune. Et Jean-Pierre Béquet de terminer ses vœux aux Auversois : « Que 2007 vous apporte la santé, la joie, le bonheur et réponde aux désirs d’avenir auxquels vous aspirez, auxquels nous aspirons ». Les différentes élections ne sont jamais loin…

Nicolas BRIARD