Le maire de Sarcelles, François Pupponi avait décidé de faire « une cérémonie un peu plus simple qu’ailleurs » mais faire en sorte que ce moment soit « chaleureux ». Il est vrai que ces vœux 2007 étaient simples. La salle André-Malraux était dans sa configuration habituelle, sans aucune décoration particulière. Côté buffet, des minis sandwichs au pâté, quelques petits fours et pâtisseries, du jus d’orange, du champagne, rien de très alléchant. Et pourtant atteindre ce fameux buffet était le parcours du combattant. Mais l’important n’était pas là.

« Un cocktail
détonnant pour 2007 »

Après l’accueil des invités par l’orchestre de l’Ecole de musique, François Pupponi prenait place sur l’estrade, seul. Dominique Strauss-Kahn était en effet légèrement en retard, retenu aux vœux de Garges-les-Gonesse. Peu importe, le maire de Sarcelles commençait son discours annonçant un « cocktail détonnant pour 2007. » Le patrimoine scolaire devrait être rénové avec la pose de la première pierre de l’école Jean Jaurès. Dans le domaine sportif, la construction de gradins dans le stade de l’équipe de rugby est en cours ainsi que la pose de la première pierre pour la salle de karaté et le nouveau gymnase Pasteur. La culture et la musique sont aussi au programme. Des rénovations sont annoncées pour la salle Berrier et l’école de musique va être agrandie.
Mais les grands projets concernent surtout la voirie. François Pupponi annonçait avoir prévu un certain nombre de grands chantiers et appelait à la « patience » des habitants qui vont devoir « accepter le désordre » : « Nous allons souffrir. Mais quand tout sera fini en 2010 la ville ne sera plus la même. » La rénovation des rues va en effet continuer en particulier au village. Cependant le gros chantier est sans conteste celui du tramway qui devrait durer trois ans : « imaginez ce que sera la ville pendant le chantier », prévient l’élu PS. « ça va être trois années de galère mais c’est important pour notre ville », ajouta-t-il. Un chantier qui ne devrait pas coûter un euro à la ville grâce aux financeurs.
Celui de la gare devrait lui aussi entraîner de nombreuses perturbations au niveau du trafic. Les agents ont toutefois décidé de travailler 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour faire en sorte qu’il y ait le moins de perturbation possible. Mais ce sont les riverains qui risquent de souffrir du bruit.
La rénovation de la D316 va également se poursuivre. Des ronds points devraient être construits pour embellir l’entrée de la ville. En outre, deux nouvelles zones d’activités vont être aménagées qui devraient permettre la création de 500 à 800 emplois.

Défendre la
voix des Sarcellois

En terme d’infrastructures, François Pupponi a fait une demande pour un nouveau commissariat, et pour quarante fonctionnaires de police supplémentaires. Il entend surtout rénover les quartiers sensibles, après deux ans de réflexion et de discussion avec les habitants « afin de décider quels immeubles vont être détruits », tout en s’assurant que les locataires n’auront pas la surprise de voir leur loyer augmenter après rénovation.
Enfin, l’élu PS a voulu rassurer les Sarcellois en ce qui concerne les nuisances sonores. Il insistait sur les 400 signatures des citoyens contre le PEB et entend bien « faire valoir la voix des Sarcellois et défendre la population car nous ne sommes pas d’accord ».

« Vous allez me voir plus souvent »

Chaudement applaudi par l’assemblée, François Pupponi laissait la place à Dominique Strauss-Kahn arrivé entre temps. « Je vous ai tout près de mon cœur ». Le député de Sarcelles répondait ainsi aux « Dominique, Dominique » s’élevant du public. Celui-ci a annoncé une année 2007 particulière avec l’élection présidentielle déclarant qu’il aurait « aimé une situation différente » mais qu’il se présentait ici « sans aucune rancœur ni remords ». DSK prenait d’ailleurs cela du bon côté, indiquant qu’il aurait plus de temps à consacrer à Sarcelles et Val de France. « Vous allez me voir plus souvent et plus régulièrement », annonçait-il.
Après les traditionnels vœux, DSK croisait le chemin de Sylvie Noachovitch (UMP), l’avocate de l’émission « Sans aucun doute » sur TF1, qu’il devrait affronter aux prochaines législatives. Une nouvelle bataille en perspective pour le député PS.

Thomas HOFFMANN