Une attaque pour le moins gonflée. Jeudi dernier des malfaiteurs ont tenté de braquer le distributeur de billets de la BNP, boulevard de l’Evasion à Cergy le Haut. L’attaque a eu lieu un peu avant midi.  » J’ai entendu deux gros booms « , témoigne un commerçant du quartier. Un camion benne de chantier vient en effet de percuter le mur entourant le distributeur de billets. Une technique efficace car le mur s’écroule et laisse apparaître un large trou. Au même moment, un complice brise la vitre d’une voiture garée devant la banque et la pousse sur la chaussée pour bloquer l’accès à la rue.

Au moins deux hommes encagoulés et armés sortent alors du camion et s’engouffrent à l’intérieur du local où se trouve un convoyeur de fonds. L’homme est sorti du local manu militari et reçoit plusieurs coups. Selon la police, les malfaiteurs seraient repartis les mains vides mais des témoins nous ont dit les avoir vus repartir avec des sacs. Les braqueurs ont ensuite pris la fuite dans un coupé Mercedes gris où un complice les attendait, garé à quelques mètres sur le trottoir d’en face. Selon des témoins, la voiture aurait pris la fuite en direction de l’autoroute A15. Une voiture de police qui les a croisés en arrivant sur place a fait demi tour et a tenté de les prendre en chasse. Mais les malfaiteurs ont pris la fuite.

Légèrement blessé, le dabiste a été conduit par les pompiers à l’hôpital de Pontoise. Quatre témoins de la scène, choqués, ont refusé leur transport.

Une attaque rapide et très organisée à en croire les témoins de la scène. « J’avais remarqué le camion en arrivant ce matin parce qu’il était mal garé. L’arrière dépassait sur le trottoir et il était garé droit sur une place en épis, se souvient un commerçant. Je me suis fait la remarque mais sans plus. C’était un camion de location. Ils ont dû l’installer dans la nuit car en partant la veille au soir il n’était pas là ». Les malfaiteurs auraient également guetté l’arrivée du convoyeur de fonds et attendu qu’il soit à l’intérieur du local du distributeur de billets pour passer à l’action. Le camion utilisé pour défoncer le mur a très vraisemblablement été volé. Il était immatriculé dans l’Oise.
L’enquête a été confiée à la PJ de Cergy.

Caroline NUGUES