Et de trente ! C’était la trentième fois qu’Alain Richard présentait ses vœux aux Saint-Ouennais. Malgré cette routine, le maire a réussi à ne pas se répéter. Il faut dire que la nouvelle salle de spectacle du centre culturel a dû l’inspirer. Flambant neuf, l’Imprévu a plu aux habitants.

Retour sur une année riche en émotions

Alain Richard ne pouvait pas commencer cette nouvelle année sans évoquer les évènements de l’année passée. Des hauts et des bas auxquels la commune a réussi à faire face. « Les quelques images marquantes de 2006, c’est évidemment l’incendie de Blanche de Castille qui a été un véritable coup dur non seulement pour les résidents mais aussi pour tous les Saint-Ouennais. Le travail de relogement a été remarquablement mené, les services se sont déployés très rapidement et ont travaillé ensemble ».
Autre fait marquant de cette année, le vote du PLU. « Il n’a pas été aisé de se mettre d’accord mais il a fini par être adopté. Et d’ailleurs je tiens à remercier ceux qui ont manifesté leur désaccord. Leurs remarques ont pu faire avancer le projet. Car c’est cela la démocratie : un débat constructif » a expliqué Alain Richard. Le maire a insisté sur le fait que le PLU respecte un équilibre de qualité de vie et d’environnement. « Je suis satisfait car le PLU garantit la création ou le maintien d’un grand nombre d’espaces verts publics ou privés. L’autre point qui me tenait à cœur est la taille des constructions. Nous avons affiché un refus des pics de hauteur, ce qui signifie que nous ne construirons pas plus haut que quatre, ou maximum cinq étages ».
Ensuite le maire s’est attaché au programme de réussite éducative. Mené dans les établissements scolaires de la commune, ce programme a aidé un grand nombre d’enfants. « C’est un programme qui est au cœur des difficultés scolaires. Il est centré sur l’enfant le plus qui peine le plus. Cela permet de ne pas laisser des côtés des enfants qui n’avancent pas au même rythme que les autres » a conclut le maire.

Une ville dynamique

Alain Richard s’est ensuite attaché à parler de l’avenir. Il a mentionné les projets de la commune pour 2007 qui rendront Saint-Ouen-l’Aumône encore plus dynamique. « Nous devons jouer sur nos points forts. Le service public est de plus en plus complet. Notre priorité est la jeunesse et les enfants avec des projets scolaires et des actions de solidarité. Nous devons continuer à fournir des espaces de convivialité et pour ceci notre point le plus fort est le dynamisme ».
Avant de visionner un film de quinze minutes sur la commune, le maire a présenté trois vœux pour l’année 2007 qui concernent les Saint-Ouennais mais ouverts à la France entière. « Mon premier vœu est une croissance pour notre pays qui est une condition incontournable la justice sociale. Mon deuxième vœu est de retrouver une Europe plus dynamique et rassemblée. Nous devons écouter et nous faire écouter afin de la remettre en marche. Enfin mon dernier vœu est d’être toujours plus inventif et optimiste. Nous devons être suffisamment critique ».

Les invités ont pu visionner le film qui retrace les richesses de la commune. Alain Richard a déclaré vouloir faire de Saint-Ouen une ville mosaïque.
En tout cas, la mosaïque s’affiche déjà dans les couleurs intérieures et extérieures qui décorent le nouveau centre culturel. Et il avait bien besoin d’un coup de jeune.

Agata MADENSKA