Le géant Roissy prend de l’embonpoint. Fin juin 2007, le S3 une nouvelle salle d’embarquement de grande capacité, extension du terminal 2, verra le jour. Le S3 pourra absorber jusqu’à six très gros-porteurs A380 et plus régulièrement 26 avions simultanément.

Le S3 est une salle d’embarquement d’une capacité de 5 000 personnes, qui accueillera, dès l’été 2007, des passagers en transit ou attendant leur vol après avoir enregistré leurs bagages en 2E et 2F.
Il s’agit du plus grand chantier de France en termes d’investissement : 570 millions d’euros. Avec ses 850 mètres de long, sa superficie totale de 226 000m² équivaut à trois fois celle de la place de la Concorde.

3200 m2 de zone commerciale

Les boutiques seront regroupées par "univers", en fonction des différents segments de clientèle (espace dédié aux hommes, aux femmes, aux enfants, aux cadeaux…). Les activités phares (parfums et cosmétiques) pourront bénéficier de surfaces plus grandes.

D’une manière plus générale, le satellite S3 intègre la politique de services d’Aéroports de Paris. A titre d’exemples, seront ainsi mis à disposition des passagers des zones de repos, des prises électriques à proximité des sièges, des tables de travail dotées de connections WIFI, des mini-chariots à bagages dans les commerces et en salle d’embarquement, des espaces enfants et nurseries.

"Accompagner la hausse du trafic"


Aéroports de Paris (ADP) a pour objectif de faire de Paris-Charles de Gaulle l’un des hubs les plus performants d’Europe. " Le nouveau satellite S3 vient renforcer la compétitivité de la plateforme aéroportuaire parisienne face à ses grandes concurrentes européennes et permet d’accompagner la hausse du trafic aérien", explique ADP.

Olivier ZANETTA


Quelques chiffres :

– Longueur : 740 m
– Largeur : 80 m
– Surface hors oeuvre du satellite : 226.000 m2, dont 3.200 m2 de surfaces commerciales en zone internationale
– 80 marchés ont été signés pour la réalisation du satellite
– Plus de 600 entreprises et de 12.000 personnes, sous-traitant compris
– 900 ouvriers interviennent actuellement sur ce chantier qui, par sa taille, est la plus
importante opération de bâtiment de France.
– Coût des travaux : 570 M€ HT pour l’ensemble des fonctions mises en service en 2007

Tandis que le S3 sera relié au 2F par une galerie piétonne équipée de tapis roulants, c’est une ligne de métro automatique qui assurera le transport rapide des passagers entre l’aérogare
2E et le nouveau satellite.
D’une capacité de 4 500 passagers par heure et
par direction, longue de 600 mètres, elle comprendra deux grands viaducs.