Par rapport à 2005, le nombre de tués sur les routes du département baisse de 41,4%  (34 contre 58). Les blessés et les accidents corporels diminuent respectivement de – 9,2 %   ( 1637 contre 1 803) et de – 6,7 % (1 368 contre 1 467).

Les mois de juin et juillet ont été les plus meurtriers avec 6 accidents mortels pour chaque mois. 32 % des victimes ont moins de 25 ans.

49 % des tués sont les conducteurs et les passagers de VL. Viennent ensuite les motards avec 20 % (alors qu’ils ne représentent que 1% du trafic), les cyclomoteurs avec 14 %, les piétons avec 11 % et les vélos avec 6 %.

47 % des décès ont lieu sur les départementales, 38 % en zone urbaine,   9 % sur les autoroutes, 3 % sur les nationales et 3 % sur les voies communales.

Les usagers les plus vulnérables (piétons, cyclistes et motards) ont payé le plus lourd tribut.

La vitesse excessive et inadaptée à l’environnement avec perte de contrôle du véhicule, la consommation d’alcool et de stupéfiants, demeurent les facteurs accidentogènes prépondérants.

Radars automatiques : 261 569 infractions


Du 1er janvier au 31 décembre 2006, les radars automatiques ont relevé 261 569 infractions :

•    116 837 pour les 7 radars fixes (MOISSELLES, FRANCONVILLE, VILLIERS LE BEL, ERAGNY SUR OISE, BAILLET EN FRANCE, ARGENTEUIL et PIERRELAYE) ;

•    144 732 pour les 4 radars embarqués.

87, 92 % des infractions relevées (soit 229 984) sont inférieures à 20 km/h.

2 nouveaux radars fixes


Deux autres radars fixes viennent d’être implantés dans le département :

•    le 29 janvier 2007 à SARCELLES sur la D316 ;

•    le 5 février 2007 à EZANVILLE sur la D301.


La semaine de Sécurité Routière se déroulera du 15 AU 21 OCTOBRE 2007.