Le candidat à la Présidentielle a dialogué avec des habitants. Une visite dans les pas de Nicolas Sarkozy.

Le ministre de l’Intérieur s’était rendu le 25 octobre 2006 sur la dalle. Une visite d’abord médiatique, puis retentissante. C’est à Argenteuil, répondant à une habitante, qu’il employa pour la première fois le vocable "racaille".
José Bové n’a pas manqué ce mardi de tacler le ministre-candidat qui reste attendu dans le quartier, après avoir promis qu’il reviendrait. "Il faut retourner la situation, il faut sortir de la logique de la criminalisation", a déclaré Bové aux habitants. 
Le représentant du mouvement altermondialiste a annoncé avoir obtenu 300 promesses de parrainage sur les 500 signatures nécessaires.

O.Z.