Les élus sont « harcelés », déclare Yanick Paternotte. Le Maire de Sannois et Président de l’Union des Maires du Val d’Oise propose de réformer le système des parrainages. Avec une candidature automatique pour les ex candidats ayant obtenu plus de 5 %.

« De nombreux maires se trouvent bien souvent harcelés, voire persécutés par les candidats à l’élection présidentielle, explique Yanick,Paternotte. On ne compte plus les courriers, fax, mails et même les coups de téléphone. Et pour des candidatures parfois carrément fantaisistes ! Les maires des petites communes rurales sont particulièrement exposés. Cette situation est particulièrement stressante pour eux. »

Une candidature automatique pour les ex-candidats


L’élu avance deux propositions. La première : un ticket d’entrée automatique pour les candidats des dernières présidentielles : «  on pourrait convenir qu’un candidat qui a recueilli les 500 parrainages à la précédente présidentielle et qui a obtenu au moins 5% des voix, seuil déclenchant le remboursement par l’Etat de la campagne électorale, devrait être exempté de devoir, ainsi, réunir à nouveau 500 signatures à l’élection suivante ».

Yanick Paternotte propose également de garantir l’anonymat total des parrainages, « pour permettre aux élus de garder le même anonymat que pour tout citoyen lors du vote à bulletin secret ».

Si l’on suit le raisonnement du maire UMP de Sannois, en théorie, 7 candidats de la présidentielle de 2002 pourraient se représenter sans avoir à fournir 500 parrainages en 2007. « Ils tiennent leur légitimité des suffrages exprimés, assure l’élu. Un candidat qui souhaite se présenter pour la première fois à l’élection présidentielle devrait, bien entendu, obtenir le parrainage de 500 Maires ».

O.Z.