Les usagers n’ont plus que quelques mois à patienter avant de voir sur les quais du RER, des rames toutes les dix minutes y compris en heure creuse. Un enjeu qui anime les élections.

 La nouvelle avait été annoncée en septembre aux Cergypontains. La fréquence des RER A devait être augmentée dès la fin de l’année 2008. Il n’y aurait plus que 10 minutes d’intervalle entre deux trains. Dominique Lefebvre, président de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise s’en félicitait déjà à l’époque. Axel Poniatowski s’en félicite également. Reste aux électeurs à savoir qui féliciter pour la bonne mesure. Depuis le 28 mars, il n’y a plus de doute sur la fréquence des RER. Ce sera toutes les dix minutes. Une grande victoire dont se targuent Dominique Lefebvre et Axel Poniatowski, mais aussi pour les usagers.

"Quand on prend le train le matin à Cergy-Préfecture, c’est déjà l’angoisse. On ne peut plus s’asseoir " dénonce Claire, 28 ans qui travaille à la Défense. Le conseil d’administration du STIF (syndicat des transports d’Ile-de-France) a rendu sa décision définitive le 28 mars dernier. Dès février 2008, en heure de pointe la semaine, les trains au départ de Cergy-le-Haut se feront toutes les dix minutes. De plus, l’heure de pointe sera prolongée jusqu’à 19 heures au départ de Cergy.

Le président de l’agglomération a déclaré à l’issu du conseil : " Je remercie chaleureusement Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional et du STIF pour son soutien continu sur ce dossier. Je tiens également à saluer les services du STIF, de la SNCF et de la RATP pour leur collaboration dans la durée ". Et les remerciements ne sont pas de trop lorsque l’on considère l’ampleur du projet. Au total, plus de 10 millions d’euros seront attribués en 2008 au développement du service par le STIF.

À la fin de l’année 2006, des travaux de réfection des voies ont été entrepris, perturbant le trafic le week-end. Bien que très embêtant, ces changements sont nécessaires. En effet, l’un des arguments avancé à chaque demande d’augmentation du trafic était l’état des voies. Elles ne pourraient pas supporter une telle affluence. En février 2008, les travaux devraient être achevés.

Saint-Germain, Cergy même combat

Dominique Lefebvre ainsi qu’Axel Poniatowski député de la circonscription, dénonçaient tous deux l’avantage de la ligne Paris Saint Germain-en-Laye par rapport à celle desservant Cergy. Sur cette ligne, les trains se succèdent toutes les dix minutes et hors heure de pointe la fréquence reste très correcte puisque les trains circulent toutes les 20 minutes. Un tel traitement de faveur agaçait également les usagers obligés de patienter en voyant défiler les trains vers Saint-Germain.

Plus qu’une petite année de patience et Paris sera encore plus proche de nous…

Agata MADENSKA
L’Echo Régional