Christine Appiani, infirmière à l’hôpital de Pontoise, sera la candidate soutenue par le PCF, des syndicalistes, des militants associatifs et des membres des collectifs antilibéraux.

 Christine Appiani d’Auvers sur Oise (à gauche sur la photo) et sa suppléante Noëlle Vallat, militante associative sur Persan et Beaumont sur Oise, se présentent comme les candidates résolument "anti-droite". Elles reprennent la phrase de Lucie Aubrac "La résistance se conjugue au présent".
"Militantes actives dans les collectifs antilibéraux qui ont permis la victoire du NON de gauche lors du référendum sur la constitution européenne, elles souhaitent rassembler et ouvrir une nouvelle voie à gauche, explique dans un communiqué le PCF 95. Elles porteront de nombreuses propositions durant la campagne dans les domaines du logement, de l’emploi, de l’environnement et aussi de la défense des services publics bien mis à mal sur la circonscription."