L’Isle-Adam est décidément en guerre contre les déchets. Après les distributeurs de sacs pour les crottes de chien, la municipalité, en partenariat avec le Syndicat Tri-Or (syndicat intercommunal de collecte et de traitement des ordures ménagères dans vingt-huit communes de la région, Ndlr) part en croisade contre les habitants peu soucieux de leurs déchets ménagers.

L’Isle-Adam, ville pilote

" Dans le quartier de Nogent, cela fait plusieurs années que nous remarquons le dépot des sacs poubelles au pied de l’angelot sur la place du Tillé. Il fallait agir, et nous avons décidé d’installer un Ecolect ", explique Hubert Tardif, président du syndicat intercommunal, et premier adjoint de L’Isle-Adam. Ecolect est un nouveau système de collecte, original, destiné aux lieux où il n’est pas possible de déposer des bacs collectifs.

L’Isle-Adam s’est donc lancée comme ville pilote du Val-d’Oise en installant la semaine dernière, le dispositif.

À première vue, il ne s’agit que de deux tiroirs où l’on place ses sacs de 30 litres. Mais au-dessous, ces derniers tombent dans des containers de 750 litres. Pour les vider – trois fois par semaine – les agents de propreté du syndicat disposent d’une télécommande pour faire remonter les deux bacs. " Le système est ingénieux. L’Ecolect est entraîné par une courroie, le système électrique étant rattaché à une simple batterie 24 volts. Les agents n’ont plus qu’à faire rouler les poubelles jusqu’au camion, et a les faire redescendre ensuite, sous terre ", poursuit Hubert Tardif.

Sur les tiroirs, des inscriptions en braille permettent aux amblyopes et non-voyants de disposer des mêmes services que tous les Adamois.

Nicolas BRIARD
ECHO REGIONAL