La candidate à l’élection présidentielle avait été annoncée avant le premier tour sur le secteur. Finalement, elle est attendue ce vendredi vers 10 h 30. Elle sera accompagnée de Dominique Strauss-Kahn, député sortant de Sarcelles en ballottage défavorable sur la 8e circonscription du Val-d’Oise.

Ségolène Royal viendra soutenir vendredi 15 juin Jean-Pierre Blazy, le député maire PS de Gonesse (Val-d’Oise) distancé au premier tour. Un fidèle de la candidate malheureuse à l’élection présidentielle.
Le candidat UMP Yanick Paternotte est arrivé en tête sur la circonscription avec 39,55 % contre 28,88 % au sortant.

Le maire de Gonesse réalise un bon score dans sa commune où l’abstention a atteint néanmoins le niveau record de 49 %. La visite de Ségolène Royal sonne le tocsin de la mobilisation. La présidente de la région Poitou-Charente est attendue à 10 h 30 au centre commercial de la Grande Vallée. Elle se rendra dans le quartier Saint-Blin, une cité qui fait l’objet d’un projet de rénovation et où la participation électorale a été particulièrement faible.

Si le maire de Gonesse est arrivé en tête sur sa ville, il a été distancé dans les autres communes de la circonscription, notamment dans la plus grande ville Goussainville et sur des terres de gauche : le candidat UMP est devant à Marly-la-Ville (34,15 %) et Fontenay-en-Parisis (41,85 %).
Yanick Paternotte fait aussi le plein dans les villes de droite : à Luzarches, la ville du conseiller général UMP Decolin, le candidat UMP s’offre 51,83%. A Chaumontel, il totalise 52,56 %.
L’annonce de la mise en examen de M. Paternotte dans une affaire de donation, trois semaines avant le premier tour, n’a pas eu d’influence sur le scrutin. Le candidat s’était étonné de voir "sortir cette affaire privée deux ans après les faits".


Christophe Obry
avec OZ