Comme chaque année, policiers, gendarmes et pompiers assureront une sécurité renforcée des visiteurs aux étangs de Cergy-Neuville.

Le temps maussade de ces dernières semaines ne donne pas vraiment envie d’aller faire trempette aux étangs de Cergy-Neuville. Jean-Marc Cammarata, directeur de la base de loisirs, reconnaissait d’ailleurs qu’après une importante fréquentation au mois d’avril, ceux de mai et de juin avaient été bien plus calmes. Quoi qu’il en soit, comme chaque année, la sécurité sur la base de loisirs sera renforcée durant l’été.

policiers, gendarmes et pompiers, les yeux de la base

Au-delà des réservations de groupes déjà enregistrées, tout le monde garde en mémoire le drame du 25 juin 2006. Ce jour là, Nfally, 19 ans, est mort noyé après avoir sauté d’un ponton. Pour éviter de revivre ce type d’incident, le dispositif de surveillance de la base de loisirs sera aussi important que l’année dernière. Il prévoit trois pôles de secours : la régulation des postes de secours et de sécurité qui prévoit notamment un régulateur pour évaluer les accidents et orienter les forces de secours et de sécurité sur les lieux. Cinq à six agents de prévention seront en charge de surveiller les plans d’eau, et six autres déployés au centre balnéaire. Pour le directeur  de la base de loisirs Jérôme Cammarata ces agents sont «les yeux de la base.»

jusqu’à 40 000 visiteurs le week-end

Les week-end de forte affluence, le site pouvant accueillir jusqu’à 40 000 personnes, les secouristes de la base de loisirs seront sur le pied de guerre. Au moins huit policiers patrouilleront tout l’après-midi jusqu’au soir. Un nombre qui augmentera selon les prévisions de fréquentations, les policiers pouvant même recevoir l’aide des CRS. Côté gendarmerie, six militaires seront en permance à la base de loisirs. Tous comme les policiers, en cas de problème ils pourront faire appel à des renforts de Jouy-le-Moutier ou de Cergy. La gendarmerie fluviale pourrait également être requise sur les plans d’eau.
Enfin, en plus du centre de secours sur la base, les pompiers assureront la sécurité depuis leur quartier général situé à deux pas des étangs sur la commune de Neuville-sur-Oise.

Les services de secours seront très présents sur la base de loisirs. Mais comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir. Dans l’espoir de ne pas revivre le même drame que l’année dernière.

Thomas HOFFMANN