Les chicanes avaient été installées quelques mois auparavant pour répondre aux attentes des habitants de la rue Poulain. Ces derniers se plaignaient en effet, de la dangerosité de la rue. Le but de ce dispositif était de réduire la vitesse des automobilistes et de les dissuader de passer par cet endroit. Il se trouve que cette installation n’a pas prouvé son efficacité. Philippe Houillon, maire de Pontoise, l’avait lui même reconnu. « Malgré les chicanes, la vitesse n’est pas réduite. Au contraire les gens ont tendance à accélérer avant le stop », avait-il témoigné lors de la réunion publique.


Une solution à l’origine de nouveaux problèmes

De leur coté, les riverains s’agaçaient des nouveaux désagréments dus au plan de circulation. Les automobilistes, face aux chicanes, n’hésitaient pas à utiliser leur accélérateur et leur klaxon. En plus du bruit, les pots d’échappement polluaient les alentours. « On ne peut même plus dormir les fenêtres ouvertes ni profiter de nos jardins qui donnent directement sur la rue », se plaignait une habitante.

L’autre inconvénient causé par ce nouvel aménagement : la perte d’espace pour se garer dans la rue. Les riverains souhaitaient donc revenir au plan de circulation initial, plus de chicanes et des places de stationnement sur tout le coté gauche de la chaussée. La municipalité a donc décidé de satisfaire les habitants de la rue Poulain. La semaine dernière, les chicanes ont été enlevées et les places de stationnement ont été remises.

Afin de résoudre le problème de la vitesse, la mairie a mis la rue en zone 30 kilomètres/heure. Et pour sécuriser cet espace, un passage piéton va être installé. Même si le débat autour du sens interdit de la rue Saint-Jean n’est pas clos, les habitants de la rue Poulain retrouvent une partie de leur tranquillité.

Claire TARDY, L’Echo le Régional