Rappelé à l’ordre par Christine Boutin, ministre du Logement et de la Ville, le maire UMP d’Argenteuil a décidé de ne pas utiliser le produit répulsif anti-SDF.

"Vu la polémique crée par l’opposition, et après en avoir discuté avec Christine Boutin, j’ai décidé de surseoir à son utilisation, en attendant qu’on me propose d’autres solutions", indique Georges Mothron dans une interview au quotidien gratuit "20 minutes" à paraître mardi.
"Le produit a été acheté avec de l’argent public, mais nous n’avons jamais demandé à des agents municipaux d’utiliser ce produit", rappelle le député-maire, expliquant qu’un test effectivement été réalisé, "je ne sais pas exactement par qui, devant une autre sortie du centre commercial que celle où vivent les SDF, pour voir si cela gênait les passants".
Se défendant de vouloir se livrer à "une chasse aux pauvres", l’élu UMP maintient qu’"il faut sécuriser le site et ce produit devait servir à cela", arguant que "la liberté d’aller et venir ne vaut pas dans n’importe quel état, et pas sous alcool".