L’équipe d’Argentine a décidé  de changer de terrain d’entraînement initialement prévu à Soisy-sous-Montmorency pour préparer le match d’ouverture de la Coupe du monde contre le XV de France, vendredi au Stade de France.

Les Pumas (surnom des joueurs argentins) ont choisi la cité thermale d’Enghien les Bains et le Grand Hôtel Barrière. Un lieu qu’ils connaissent déjà pour l’avoir fréquenté en 2006. C’est une nouvelle fois pour affronter la France qu’ils s’y préparent. La délégation a choisi les Rives d’Enghien en raison de sa proximité avec le Stade de France.
Sous escorte de la police les Pumas quittent chaque matin l’hôtel d’Enghien pour les installations de la Butte aux Pères à Montmorency. Les séances d’entraînement s’y déroulent à huis clos, libérées de tout regard indiscret.
Après une séance effectuée sur le terrain voisin du stade de Soisy-sous-Montmorency ils se sont repliés depuis lundi sur celles des Champeaux à Montmorency. Déçu par le terrain de Soisy, qu’ils affirment avoir trouvé « dans le même état qu’en octobre 2006 ». Des conditions qu’ils ont jugées indigne d’une équipe en préparation pour un Mondial.

« Champ de manœuvres »

Une critique qui a surpris le maire-conseiller général Luc Strehaiano « C’est étonnant puisqu’en automne 2006, la même équipe avait trouvé les installations superbe. J’étais dimanche sur place pour accueillir l’équipe qui s’est entraînée sur ce ”champ de manœuvres”. C’est seulement après qu’ils ont jugé le terrain. Je crois qu’ils pensaient se préparer sur le nouveau terrain synthétique en phase de finition », a expliqué l’élu.
Depuis son quart de finale de Coupe du monde en 1999, les Argentins n’ont cessé de progresser. Cette nation n’a jamais été aussi forte avant d’aborder une Coupe du monde et fera partie des équipes dangereuses, malgré cette difficulté qui l’attend vendredi. S’imposer en France contre les Bleus. Battre le XV de France le jour du coup d’envoi de la Coupe reste son objectif périlleux. Les statistiques jouent pourtant en la faveur des Pumas. Lors des cinq dernières confrontations contre la France, les Argentins se sont en effet imposés à quatre reprises.
Au Mondial 2003, les Pumas étaient stoppés par la présence de l’Australie et de l’Irlande. Cette dernière nation qu’ils rencontreront à nouveau au Stade de France. Match que le groupe argentin préparera à nouveaux entre Enghien et Montmorency.
Arrivés samedi midi ils repartiront samedi prochain. La sélection du Portugal prendra leur place du 18 au 20 septembre, avant son match contre l’Italie. Les Argentins reviendront à Enghien du 23 septembre au 1er octobre pour l’opposition contre l’Irlande.

F.C.