Une décision de la direction générale du groupe suite à une condamnation sous astreinte financière vendredi, après l’action en justice lancée par Force Ouvrière.

Le tribunal de grande instance de Pontoise a condamné, vendredi 14 septembre, Conforama à une astreinte de 50 000 euros par magasins et par dimanche travaillé.
Samedi, une trentaine de salariés du magasin de Herblay ont manifesté leur inquiétude en se retrouvant sur le parking. Ils ont cessé le travail dans l’après-midi. « Ils voulaient obtenir des garanties sur le maintien de leur prime du dimanche si le jugement était confirmé en appel », confie une employée. Le travail le dimanche représente en moyenne 20 % de leur salaire.

O.Z.