Secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance, il succède à Gérard Gavory nommé sous-préfet de Calais.

Originaire de Bar le Duc ou il est né le 14 décembre 1958, Michel Bernard a passé une partie de sa carrière dans l’Est de la France comme secrétaire général de la préfecture des Ardennes de 1998 à 1999, moment ou il passe sous-préfet. Il est nommé dans cette fonction en 2001 à Saint-Dizier, puis en 2004 à Metz-Campagne.
Sa carrière administrative a débuté en 1987 comme attaché d’administration centrale au ministère de la mer. Elève de l’ENA en 1990, il en sort en 1992, puis occupe le poste de chef de bureau des affaires européennes au ministère de l’éducation nationale. En 1994 il passe aux relations internationales à la direction des sports au ministère de la jeunesse et sports. Puis occupe son premier poste de sous-préfet à Nogent-le-Rotrou.
Il est titulaire d’un DEA de philosophie et Chevalier des Palmes académiques. Il a été nommé dans sa fonction de directeur de cabinet du préfet du Val-d’Oise le 31 août et est en poste depuis le 10 septembre.

Gérard Gavory retrouve le Nord

Gérard Gavory en place depuis septembre 2004, est nommé sous-préfet de Calais. Né à Hazebrouck en 1958, il avait effectué ses études à Lille ou il obtenu un DEA de droit public. Attaché de préfecture il avait été détaché au ministère de l’intérieur comme adjoint du bureau des pensions et allocations d’invalidité à Draguignan avant de passer chef du bureau. Il quitta le ministère de l’intérieur en 1996 pour occuper la fonction de sous-préfet de Mirande. En 1998, il passe secrétaire général de la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence. En 2001 il est en fonction à l’Union européenne en qualité d’expert national détaché. Sous-préfet, il prend ensuite le poste de directeur de cabinet du préfet du Val-d’Oise, qu’il vient de quitter, pour sa région natale.

F.C.