Sannois/Saint-Gratien a butté sur la solide défense Cherbourgeoise et se retrouve à nouveau relégable à la 19e position (avant dernier).

Les 987 spectateurs qui ont fait le déplacement au stade Hidalgo n’ont pas tous attendu la fin du match pour quitter leur place, comme c’était le cas de l’actionnaire Luc Dayan (en plein déménagement) qui s’est éclipsé à la 41e minute d’une rencontre dans les cartons dès la première mi-temps.
C’est lors du premier acte que l’Entente s’est offert le plus d’occasion, même après que Bébé Kambou (où Gaël Maïa contre son camp) détourne un long tir sur coup franc de Loïc Binet et ouvre le score pour Cherbourg (14e). Connell (20e) de la tête, Boutadjine (31e), Debray (37e) angle droit du but et Gamiette (44e) belle tête devant le but, auront été des occasions de l’ESSG.
La seconde période se soldera d’autant d’offensive, comme le tir de 25 m de l’obusier Gamiette (58e), foiré à plus d’un mètre au dessus. L’Entente a maintes fois occupé le terrain sans pour autant passer le mur d’enceinte édifier par les Normands. Même les 5 minutes additionnelles n’ont pas permis d’égaliser malgré une ultime tentative de Dantas (92e) bout de la tête à l’angle droit du but.
« On a du nôtre salut à un défaut de jeu (de l’Entente). Au moment ou j’ai sorti Loïc Binet, je n’avais plus l’intention de jouer au ballon. Simplement de fermer le jeu », expliquait Noël Tosi, entraîneur de Cherbourg aussitôt la rencontre. « Certes ce n’est pas beau pour le spectacle mais c’est bon pour le nombre de points gagnés », ajoutait-il satisfait que son équipe approche du podium (4e à égalité de point avec Tours 3e).
« L’Entente a de quoi assurer la suite de sa saison avec l’arrivée de Connell Kevaughn, qui devrait livrer un beau jeu dans les rencontres à venir », affirmait le coach Normand.
Un encouragement qui ne pouvait réconforter Kamel Djabour entraîneur de l’ESSG. « L’équipe n’a pas pris de risque même si elle a produit du jeu. (…) On repart à nouveau de zéro. »
Ceci dit, l’Entente a produit un jeu qui a séduit le public et apprécié le nouveau joueur Kevaughn Connell, qui a montré et surtout prouvé les réels potentiels d’une équipe « qui devrait faire une belle deuxième partie de saison », selon Noël Tosi le coach de Cherbourg. Frapper et tirer au but reste ce qu’attend le public.
L’Entente se déplace samedi à Arles, 11e.
F.C.