Jugé jeudi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel de Pontoise, il a été condamné à sept mois de prison ferme.

Les fait se sont déroulés mardi vers 15 h 30. Fledric se trouvait dans le RER D entre Fosses et Goussainville lorsqu’il se fait agresser par un individu muni d’un couteau, qui lui plaque la tête contre la vitre. Le voleur fouille sa victime et lui dérobe son téléphone portable. Puis il l’oblige à s’asseoir et continue à lui faire les poches, tout en téléphonant avec le portable qu’il vient de dérober.

Alors que le train s’arrête en gare de Noues, à Goussainville, Flédric en profite pour échapper à son agresseur.
Le jeune homme de 18 ans se rend immédiatement au commissariat de Gonesse pour porter plainte. Il reconnaît alors l’individu du train dans les fichiers de la police. Identifié, Modiba, 21 ans, était interpellé le lendemain à son domicile de la place Descartes. Placé en garde à vue, celui-ci niait les faits.

Il nie l’utilisation  d’une arme blanche

Mais l’enquête de la police prouvait que le téléphone volé avait été utilisé par un troisième individu, un Goussainvillois de 34 ans. Ce dernier avouait aux enquêteurs que le portable lui avait été cédé pour 15 euros par Modiba. L’interpellé reconnaissait finalement le vol du téléphone, réfutant cependant l’usage d’une arme blanche. 
      
T. H.                     
Echo régional du 14 novembre 2007