Il s’agit d’un complément de revenu pour les personnes qui reprennent un travail. Le but étant de ne pas leur faire perdre leur droit de RMI et de les inciter à travailler de nouveau. Le dispositif est pour le moment testé dans le Val-d’Oise, auprès de 3 500 personnes d’Argenteuil et de Bezons.