« Le suicide est un acte violent souvent difficile à comprendre et je désire qu’on sache à quel point sa vie fut un enfer. Je veux qu’on lui pardonne de me laisser aussi misérable sur cette terre. En ce qui me concerne, mon amour pour elle n’a pas besoin de pardon », explique avec beaucoup d’amour et de dignité cette femme qui a longtemps habité Noisy avant de s’installer au Mesnil-en-Thelle. Le livre qu’elle a publié il y a déjà quelques mois est un hommage à sa fille. « J’étais très proche de Cat’, peut-être trop proche d’elle. Elle était secrète et je ne cherchais pas à ce qu’elle me dévoile ses fantôme, son mal-être. Aujourd’hui, je cherche des réponses. Ce livre m’a aidée à survivre mais la douleur du désenfantement restera », poursuit Françoise Doret.

“Borderline”

À 29 ans, Catherine luttait contre ses démons. Elle habitait Chicago avec Andrew son mari et vivait au jour le jour, parfois bien, parfois terriblement mal dans sa peau. « Cat’ était une enfant surdouée au QI de 150. Elle était “borderline”, elle avait des humeurs changeantes, un manque de confiance en elle. Elle avait une tendance anorexique que je n’explique pas. J’ai toujours cherché ce qui avait pu la rendre si triste. Était-ce mes maux ? Peut-être, sans doute… J’entreprends de traduire son journal intime, celui qu’elle tenait depuis ses 14 ans, en anglais, parfois écrit à l’envers.  Catherine s’est sans doute confiée », poursuit-elle.

À travers la peinture, le dessin, Françoise Doret survit. Elle se confie avec beaucoup d’humilité dans ce livre qu’elle a écrit avec son amie Monique Dufaÿs. Un dialogue entre une mère, sa fille, à travers des souvenirs joyeux, d’autres malheureux jusqu’au jour du drame, un jour de février il y a quelques années. Ce livre est pudique malgré les confidences de Françoise Doret. Il nous dévoile la destruction d’une âme et la reconstruction d’une autre autour d’un rapport psychologique complexe mais toujours dans l’amour.

N.B.
Echo régional du 14 novembre 2007

Mauvaise Nouvelle, survivre au suicide de son enfant aux éditions Sociétés des Écrivains. En vente en librairie, sur Internet  (Alapage, Amazon et Fnac) et par téléphone au 0820 04 03 10.