Mériel: le PCF dénonce « l’odieux amalgame entre
 logements sociaux et violence »
 
 
Les communistes de Mériel dénoncent, dans un tract diffusé à la population, l’instrumentalisation faite par la droite extrême d’une simple altercation verbale.
 
Le PCF réagit fortement à la manipulation orchestrée par la droite extrême, pudiquement appelée « Sauvegardons Mériel », suite à une altercation verbale dont a été victime le docteur Le Coat.
En effet, « Sauvegardons Mériel » n’hésite pas à transformer cette « affaire » en véritable lynchage organisé, ce que démentent la Mairie et la gendarmerie, en désignant les coupables : les pauvres, les habitants des logements sociaux. La droite extrême en profite pour annoncer le dépôt d’un recours contre la construction de 60 logements sociaux sur la ville.
Les communistes, engagées depuis plusieurs mois avec des jeunes de la ville dans une bataille pour la construction de logements sociaux, s’insurgent devant cet amalgame inacceptable. Le PCF affirme, qu ‘au contraire de ce qu’écrit la droite extrême, ce sont l’exclusion, l’injustice et la haine qui provoquent des tensions, voire des violences. Ils se battront pour une ville harmonieuse où chacun trouve les moyens de construire sa vie, son avenir, et oeuvreront pour le rassemblement de toute la gauche sur ces valeurs en vue des échéances électorales de 2008.