Un livre qui recense les anciens clichés de Franconville vient de paraître,
réalisé par un passionné de la ville, Jean-Pierre Debard.

Sa carte postale préférée, c’est sans doute celle d’un homme qui tient la bride de son cheval, devant un bar de Franconville… À moins que ce ne soit celle des livreurs de lait ? Pour Jean-Pierre Debard, la carte postale parfaite raconte toujours un morceau de vie, un souvenir animé. Sa passion pour la carte postale est née d’un autre intérêt : la philatélie, dans son association philatélique de Franconville. « Les timbres suscitent moins l’intérêt aujourd’hui, explique Jean-Pierre Debard. Alors qu’il y a un vrai regain pour la carte postale ». Et Jean-Pierre Debard a vite attrapé le virus du cartophile.

Parcours historique

Lorsque Jean-Pierre Debard a participé à l’organisation de l’exposition du vieux Franconville pour les journées du patrimoine, il a constaté l’engouement des habitants pour l’histoire de leur ville. « Nous avions fait visiter une partie de Franconville avec un parcours historique », se souvient le Franconvillois, chargé de l’animation culturelle dans la commune. De Cadet de Vaux à la mairie, en passant par le centre Saint-Exupéry et l’école de musique, les visiteurs se sont passionnés pour les anciens clichés. Du coup, Jean-Pierre Debard a eu l’idée de faire un livre retraçant la vie de la commune dans la première moitié du XXe siècle.

Franconville, de Jean-Pierre Debard, éditions Alan Sutton, 19,90 euros dans les points de vente locaux.