D’importants incidents ont éclaté quartier de la ZAC de Derrière-les-Murs-Monseigneur, dimanche, après la mort de deux adolescents dont la mino-moto est entrée en collision avec une voiture de police. Didier Vaillant, le maire PS de Viliers-le-Bel souhaite que la lumière soit faite sur ce drame et appelle au calme les jeunes de la commune.

Agés de 15 et 16 ans Moushin et Larami circulaient sans casque sur une mini-moto au moment de la collision. Un accident de la circulation, de source officielle rapportée par Le Parisien, et nullement un accident suite à une course-poursuite.

Suite au drame, de violentes échauffourées ont éclaté, le calme revenant vers minuit. Les incidents ont débuté en fin de journée. Vers 18 h 30, selon les premiers témoignages, entre 50 et 100 jeunes auraient commencé par bruler des poubelles, puis des voitures.

Le bureau de police de la ville a été incendié et celui d’une commune attenante, Arnouville, a été saccagé. Des blessés sont à dénombrer du côté des forces de police.

Le procureur de la République de Pontoise a ouvert une enquête et l’IGPN, la police des polices, s’est rendue dans le quartier.

Dans un entretien au Parisien Didier Vaillant, le maire PS de Viliers-le-Bel souhaite que la lumière soit faite sur ce drame et appelle au calme les jeunes de la commune.