Le président de la République se rendra demain à 7h30 à l’hôpital d’Eaubonne où il rencontrera le commissaire divisionnaire grièvement blessé lors de la première nuit de violences à Villiers-le-Bel, ainsi que des policiers et des sapeurs pompiers blessés lors des violences urbaines de ces derniers jours. Il recevra à 9 heures, à l’Elysée, le maire de Villiers-le-Bel Didier Vaillant (PS) et les familles des deux adolescents décédés dimanche.

Ce Mardi, le premier ministre s’est rendu à Villiers-le-Bel pour constater les dégâts de la deuxième nuits de violence, qui a fait une dizaines de blessés parmi les forces de l’ordre. Arrivé vers 11h15 à la mairie de la commune, François Fillon a dénoncé  comme des "criminels" ceux qui tirent sur les policiers, soulignant "Pendant que la justice travaille, rien ne justifie les violences qui ont eu cours hier soir. Elles sont inacceptables, elles sont intolérables (…) ceux qui tirent sur les policiers sont des criminels. Ils seront poursuivis comme tels", a déclaré le Premier ministre à la sortie de la mairie.
M. Fillon, accompagné de la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, venait de rencontrer le préfet du Val-d’Oise, le maire PS Didier Vaillant et son conseil municipal. Il a annoncé un renforcement des dispositifs de sécurité et rendu hommage aux policiers et aux pompiers.

Ce même matin, Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur s’est rendue à l’hôpital de Gonesse ou sont hospitalisés les policiers blessés lors de la deuxième nuit d’affrontement. De son côté Fadela Amara (secrétaire d’État à la ville) a rendu visite à la famille d’un des deux adolescents décédés.

La présence des forces de l’ordre a été renforcée mardi soir à Villiers-le-Bel et les environs, avec un millier d’hommes déployés selon le Premier ministre François Fillon qui s’est rendu avec la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie, au poste central de sécurité, installé au Centre de secours.
Le président de la République réunira mercredi le Premier ministre François Fillon, Michèle Alliot-Marie (Intérieur), Rachida Dati (Justice) et Fadela Amara (Ville).

F.C.