L’art accessible à tous… jusqu’au 9 décembre

À l’occasion de la treizième biennale de la gravure parrainée par l’acteur Pierre Arditi, l’espace Champ de Foire à Sarcelles ouvre ses portes jusqu’au 9 décembre, au public pour une exposition d’environ 400 des plus belles gravures d’artistes venus des quatre coins du monde.
Pour la circonstance, le vernissage aura lieu ce samedi 1er décembre dès 17 heures, avec une assistance internationale. Ainsi on y attend l’ambassadeur de l’Inde en France Ranjan Mathai ou encore une délégation allemande. La preuve que la biennale prend de plus en plus d’importance sur le plan international.
Au programme pour l’inauguration de l’exposition, une grande réception au cours de laquelle est convié un danseur Indien. « Attention c’est un professionnel, on ne fait pas n’importe quoi, », prévient, le commissaire général, Jean-Paul Le Provost. Au cours du vernissage, deux prix seront remis par un jury composé de professionnel, mais l’exposition est ouverte à tous les publics.

L’Inde à l’honneur

Comme tous les deux ans, un pays est à l’honneur pour cette 13e édition. Jean-Paul Le Provost, créateur de l’événement en 1980 accueille l’Inde. Pourquoi l’Inde ? « Il y a deux choses qui ont orienté mon choix. Premièrement la qualité des artistes indiens. Ce choix là, on ne l’a jamais eu les artistes sont particulièrement pointus et authentique là-bas. Ensuite quand on parle de l’art Indien, on ne parle jamais du contemporain mais des ancêtres alors que ce qui est fait est magnifique. C’était pour cette même raison que nous avions choisi l’Égypte, la dernière fois ! », raconte avec passion, Jean-Paul Le Provost.
Ainsi, au fur et à mesure qu’on avance dans l’espace d’exposition, on découvre des œuvres en couleur et noir et blanc, de portraits des paysages… Pas besoin d’être un spécialiste pour apprécier ! On trouve là le travail de Canadiens, Égyptiens, Italiens ou encore des étudiants des beaux-arts de Paris mais aussi d’étudiants de New-Delhi. À l’image de la ville de Sarcelles, la biennale est multiculturelle puisqu’elle accueille les œuvres de plus de trente pays différents.
Entrée libre. Rens. 01 39 90 54 17

Saïda DJERRADA
Echo Régional du 28 novembre 2007