C’est dans la fraîcheur de l’automne qu’une cinquantaine d’enfants d’Auvers a inauguré le nouveau verger communal, samedi dernier. À l’initiative de cette plantation d’arbres fruitiers, la municipalité qui a souhaité renouer avec son passé. « Nous avons acquis ce terrain chemin des Glaises dans le haut de la ville afin d’y planter 17 arbres », explique Jean-Pierre Béquet, le maire.

Avec le soutien du Parc naturel du Vexin français, et avec l’aide précieuse des membres de l’association Le jardin du cheminot, les élèves des écoles ont ainsi appris comment soigner ces arbres. « Il faut d’abord préparer l’arbre en lui coupant les racines et les branches. Après, on l’attache à des tuteurs et on recouvre de terreau les racines. Mais il faut attendre au moins trois ans avant de pouvoir manger les fruits », prévient Mathieu, un élève de l’école Vavasseur, jardinier en herbe.

Pommiers, poiriers, cerisiers, cognassiers… De nombreuses espèces et variétés ont été plantées dans ce verger. Quelques unes ont presque disparus de nos jardins. En attendant de déguster les fruits, les enfants pourront se régaler l’été prochain. Des groseilliers et framboisiers ont eux aussi trouvé leur place dans le jardin fruitier. Et produiront plus vite…                              N.B.
Echo Régional du 28 novembre 2007