Depuis lundi soir, les policiers recherchent ardemment les auteurs des coups de feu qui ont grièvement blessé trois fonctionnaires. Pour cela, ils ont lancé, en accord avec le parquet de Pontoise et le préfet du Val-d’Oise, un appel à témoin auprès des habitants de Villiers-le-Bel. Des tracts ont ainsi été distribués sur lequel est noté un numéro vert à joindre en cas d’information intéressante, le 0800 33 60 98. « L’anonymat des témoins est préservé », insiste Jean Espitalier, directeur de la DRPJ de Versailles. « Ces témoignages peuvent permettre à l’enquête d’avancer. Tout élément susceptible d’apporter de la lumière sur cette affaire qui sort de l’ordinaire sera rémunéré », indique le policier.

Jean Espitalier en a profité pour revenir sur ces émeutiers de Villiers-le-Bel. « C’est un schéma qui dépasse les violences urbaines habituelles. Il ne s’agissait pas de caillassages des policiers comme c’était le cas avant. Maintenant les émeutiers sont armés de fusils de chasse et de pistolets à grenaille. Leur mouvement tactique est développé, ils sont dirigés par des personnes d’un tout autre profil que celui de simple délinquant. »