Jeudi matin, un passager clandestin s’est écrasé au pied d’une maison de Soisy-sous-Montmorency. Il serait tombé de la soute de l’appareil, où il s’était caché, au moment de l’ouverture du train d’atterrissage.

Il est aux alentours de 11 h 05 jeudi matin quand les salariés de Polyscope, une société de montage de film, sont surpris par un bruit sourd provenant du toit. Sortant du pavillon, deux employés tombent, effrayés, sur  le corps disloqué d’un homme gisant dans la cour.
Les policiers alertés, ils ont immédiatement fermé l’accès à la rue de la Pointe-Raquet, à la limite entre Soisy-sous-Montmorency et Enghien-les-Bains.

Le passager clandestin serait tombé à l’ouverture du train d’atterrissage

Alors que le pavillon se trouve juste en dessous d’un couloir aérien, la victime, un passager clandestin, serait tombée d’un avion au moment de l’ouverture du train d’atterrissage à l’approche de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Il se serait caché dans la soute à bagages de l’appareil alors que celui-ci se trouvait encore au sol.
La brigade de sûreté urbaine du commissariat d’Enghien a été saisie de l’enquête. Les enquêteurs n’ont pas encore réussi à déterminer de quel appareil l’homme est tombé, alors que ce couloir aérien est emprunté toutes les minutes par un nouvel avion.

Il se pourrait que la victime était encore en vie avant sa chute. Sa température corporelle aurait été proche des 30 degré à l’arrivée des pompiers. Choqués, les deux employés qui ont découvert le cadavre ont été transportés à l’hôpital.

Thomas HOFFMANN
L’Echo Régional