L’équipe féminine de N1 s’est imposée facilement 40-26 sur le N3 de Taverny-Saint-Leu et l’équipe masculine de N2 l’a emporté sur le fil 31-30 contre Hazebrouck (N2).

  En avance de 5 point dans le premier quart d’heure Cergy-Pontoise a joué ce derby de coupe dans le même sérieux qu’un match de championnat. Le leader de N1 a pris ses distances dans le second quart dominant de 12 points (21-9) face à une équipe qui découvre le championnat national. Dans le 3e quart temps Cergy dominait toujours à 10 points (18-28) mais montrait quelques marques de faiblesses en défense dans le dernier quart jouant près de 2 minutes à 3 joueuses marquant tout de même 2 buts puis 2 autres à 4 joueuses, avant de retrouver son effectif pour l’emporter 40-26.
« Un succès à l’image d’un match de décembre, avec un effectif réduit à gestion compliquée (faisant appel à Angélique Boiteau de l’équipe prénationale) », reconnaissait tout de même satisfait Roch Bedos. L’objectif de se qualifier pour le prochain tour le 5 janvier étant atteint.

L’Assoa sur le fil

Ce fut le cas également pour l’équipe masculine de nationale 2 de Saint-Ouen-l’Aumône qui a décroché sa qualification sur le file s’imposant 31-30 au coup de sifflet final. Dans une rencontre marquée par l’ouverture d’Hazebrouck qui menait de 5 points (10-5) dans le premier quart d’heure. L’Assoa revenait au score dans le second quart (15-16) pour coller son adversaire 24-23 (45’) jusqu’au bout s’imposant sur le fil 31-30 (30-30 59e) à la 60e minute.

Vainqueur face à la D2 d’Angers, Saint-Gratien/Sannois recevra la D2 de Massy.

Fabrice CAHEN