Michel Rigollet, maire actuel de Mériel

Une page importante de ma vie va se tourner dans quelques semaines. Apres avoir participé dès 1966 à la création de la vie associative, j’ai commencé en 1971 à m’engager dans la vie municipale, le temps d’acquérir une expérience dans les nombreux domaines que représente la gestion d’une collectivité.
J’ai eu le privilège grâce à la confiance sans cesse renouvelée pendant plus d’un quart de siècle, des Mérielloises et des Mériellois, de pouvoir mettre en œuvre un grand projet pour notre commune, afin de lui donner le maximum d’atouts pour aborder le 21éme siècle, conciliant les indispensables infrastructures et structures liées à notre époque, tout en confortant notre environnement et notre qualité de vie, au travers d’une recherche d’identité et de dynamisme, "la ville à la campagne".
C’est le moment pour moi, de remercier chaleureusement les nombreux conseillers municipaux, personnels communaux, animateurs de la vie locale, ainsi que toutes les personnes qui de prés ou de loin ont écrit cette grande page de la vie de notre commune, de remercier les Mérielloises et les Mériellois qui ont compris que le destin de leur commune dépend en grande partie des hommes et des femmes qui l’habitent et la font vivre.
Aussi je compte sur vous pour préserver, conforter et faire perdurer cette qualité de vie.
C’est le moment de rendre un témoignage d’affection et d’amour à ma famille, qui m’a toujours apporté équilibre et soutien dans mes « passions ».
Fidèle à la citation d’Albert Camus "La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent", je pense que le temps est venu de vivre intensément avec ma famille.
Le moment de passer le témoin est arrivé et c’est pour moi un immense bonheur de le faire dans la sérénité, en harmonie avec l’éthique qui m’a toujours animé, en la personne de Jean-Louis Delannoy, adjoint à la communication, qui entouré d’une équipe disponible et à votre écoute, alliant l’expérience des élus sortants au dynamisme et à la compétence de nouveaux candidats, a tous les atouts pour écrire la prochaine page du grand livre de l’avenir de Mériel.

Jean-Louis Delannoy,
candidat de "Vivre à Mériel"

Je suis Mériellois depuis 1984. J’y ai déposé mes valises à l’époque après avoir vécu pendant quelques années à l’étranger. Mon épouse et moi-même avions décidé de nous stabiliser pour faciliter les études de nos quatre enfants. Petit à petit, nous nous sommes enracinés à Mériel pour la qualité de son environnement et pour la richesse de sa vie locale ; d’ailleurs, j’ai toujours la même difficulté de choix entre les termes village ou ville pour Mériel.
En 1995, M. Rigollet me propose de faire partie de son équipe municipale. Après avoir profité de Mériel pendant dix ans (ses services, ses infrastructures, sa vie associative,…), j’ai pensé que c’était le moment pour moi de rendre quelque chose. Par la suite, j’ai confirmé mon engagement en passant sept années en tant qu’adjoint. Entre temps, notre enracinement s’est confirmé et je suis devenu grand-père sept fois.

Je suis très honoré d’avoir été encouragé à animer une nouvelle équipe ; celle-ci s’est constituée à partir d’un groupe de travail et grâce au soutien des acteurs de l’équipe actuelle. Ce travail a démarré il y a plus d’une année (une quinzaine de réunions) et se matérialise maintenant par un programme pour lequel une campagne d’explication va démarrer. Nous espérons qu’elle se fasse dans la sérénité et la quiétude, comme on l’aime à Mériel.