Samedi 19 janvier dernier, l’ex conseiller municipal PS Loeiz Rapinel a présenté aux Herblaysiens sa liste « Un nouvel élan pour Herblay », en concurrence avec celle de l’ancien maire PS Jean-Pierre Lechalard et du sortant UMP Patrick Barbe. Dans un communiqué, en date du 21 janvier, M. Rapinel explique vouloir « redonner un sens à l’avenir d’Herblay ».

 Le candidat a taxé la liste Lechalard (PS) « digne du programme commun de 1971 (PS-PC-MRG) » et estimé qu’il y avait « de la place pour un projet indépendant des partis politiques, construit avec les Herblaysiens et pour les Herblaysiens ».

Loeiz Rapinel affiche une liste de 35 membres qu’il présente comme « femmes et hommes de 40 ans en moyenne, actifs, parents et grand-parents engagés dans la vie locale et associative, de sensibilités allant de la gauche au Modem en passant par les écologistes, avant de développer les axes du projet qu’il propose pour redonner un sens à l’avenir d’Herblay ».

Prenant pour exemple la piscine, il a ainsi insisté sur "la taille humaine du projet" qu’il défendait, l’opposant aux projets « pharaoniques » du maire actuel.

 Parmi les actions qu’il défend, figurent notamment :
– « la maîtrise de l’aménagement du cœur géographique de la commune, la zone des Bayonnes, où il compte édifier progressivement, en concertation avec la population, un éco-quartier ;
– l’arrêt de la fermeture des commerces de proximité, annonçant qu’il n’hésitera pas à préempter les baux de commerce si nécessaire ;
– la défense active de l’environnement, pour inscrire la ville dans une démarche globale de développement durable.
»

O.Z.