Suite aux incidents de dimanche après-midi à Gonesse qui ont fait deux blessés, le maire, Jean-Pierre Blazy, réclame plus de moyens pour veiller à la sécurité des quartiers de la ville, notamment le week-end.
 
Dans une lettre adressée à la ministre de l’Intérieur ce lundi, Jean-Pierre Blazy demande « l’extension immédiate à l’est du Val d’Oise de l’expérimentation de la police de quartier annoncée en Seine-Saint-Denis. » S’estimant « en première ligne », le maire de Gonesse demande à tous les acteurs de prendre leurs responsabilités face à ces actes de violences. Par ailleurs, Jean-Pierre Blazy déplore dans son courrier au ministère la fermeture dominicale du poste de police du quartier concerné par ces violences, faute d’effectifs. Dans son communiqué, le maire socialiste réclame aussi le soutien du Conseil Général du Val d’Oise et exige« un financement à 100% par le Conseil général des éducateurs de prévention spécialisée dans les communes qui en ont besoin. »
Adrien Hilpert