C’est avec un bras en écharpe qu’Alain Richard s’est présenté à la cérémonie des vœux la semaine dernière aux Saint-Ouennais. Le maire a brièvement fait allusion à une mauvaise chute de ski qui lui interdit l’usage de sa main droite. Qu’à cela ne tienne ! Après plus de trente ans dans le siège de maire, Alain Richard a trouvé, malgré lui, une façon de rendre ses vœux 2008 originaux. 

Tourné vers l’Afrique

Pour le reste, la cérémonie a suivi le protocole habituel avec un discours, écourté là aussi pour cause de période électorale. Le maire a abordé le thème de l’économie mondiale et des mutations opérées dans les pays en voie de développement. " La croissance et le changement d’échelle de certains pays émergents sont un enrichissement pour nous. Ces pays entraînent la croissance des autres " a commenté le maire.
Il s’est appuyé sur l’exemple de l’Afrique qui est d’après lui en plein succès économique et dans une phase de transformation  politique. " Il y a de plus en plus d’initiative en Afrique, les politiques de lutte contre la pauvreté se multiplient. Et ce continent attire de nouveaux investisseurs comme la Chine par exemple. Elle a compris qu’il y a du potentiel en Afrique. Nous autres européens aurions beaucoup à gagner si nous arrêtions de jouer le rôle de professeur envers ce continent ",  a argumenté le maire.

Préserver la laïcité

Le deuxième thème important qu’Alain Richard a souhaité exposer aux Saint-Ouennais est celui de la laïcité. Le contexte national est entré en ligne de compte dans son intervention : " La laïcité, c’est le respect des croyances, des engagements mais c’est aussi la libre critique et l’interrogation. Il faut garder la volonté de soutenir la laïcité. Il faut réussir la synthèse entre convivialité et respect des croyances ".

Petit plus chaque année à Saint-Ouen-l’Aumône, toutes les dames se sont vu offrir une jolie rose à leur arrivée. Une attention qui a ravi les Saint-Ouennaises.

Agata MADENSKA
Echo Régional du 23 janvier 2008-01-24