Bernard Calabuig : « La violence n’est pas la solution »
 
Le secrétaire départemental du PCF et Conseiller général du Val d’Oise s’exprime sur les événements qui se déroulent dans notre département.
 
"Dimanche à Villiers le Bel, deux jeunes sont morts. C’est une tragédie. Il faut que toute la lumière soit faite sur les circonstances de l’accident et créer toutes les conditions d’un retour au calme. 
Mais ce qui se passe pose d’autres questions : pourquoi ces émeutes à répétition ? Qu’y a t-il eu de changé pour ces jeunes depuis le précédent embrasement de l’automne 2005 ? Où en est-on du plan d’urgence pour la banlieue  en matière d’emplois, de formation pour les jeunes, de moyens pour l’école ?
La violence n’est pas la solution. Les dégradations, les incendies de voitures ou de biens publics ne peuvent être justifiés car on n’obtient pas du mieux vivre par la violence qui est au contraire un ferment de division.
Mais nos gouvernants doivent aussi prendre leurs responsabilités et savoir que le développement des inégalités et des injustices, l’étalage de la richesse d’un côté et les laissés-pour-compte de l’autre transforment notre pays en une véritable poudrière. "