Selon le journal 20 minutes, la visite de Ségolène Royal à l’hôpital d’Argenteuil est remise en question par la direction même du centre hospitalier. Pourtant, la candidate socialiste devrait quand même s’y rendre mais restera à l’extérieur. La rencontre avec le personnel sera d’autant plus difficile.
 
Interrogé par le quotidien 20 minutes, le directeur adjoint, Alain Salierno, a  répondu fermement à l’annonce de la visite de Ségolène Royal: « on ne fait pas de politique ici. » La venue de Ségolène Royal à l’hôpital d’Argenteuil pose visiblement quelques problèmes à la direction. D’une part, elle intervient dans un contexte économique et social difficile et au lendemain d’une assemblée générale organisée par le directeur Maurice Toullalan concernant le rapport d’audit sur l’état des finances du centre hospitalier.
 
Jean-Pierre Lescop, ancien administrateur de l’hôpital d’Argenteuil, conteste la neutralité de l’hôpital évoqué par Georges Mothron dans Le Parisien pour refuser la visite de Ségolène Royal au personnel médical. « Le président du Conseil d’Administration, Georges Mothron député maire UMP, a fait défiler pas moins de 4 amis ministres UMP ces dernières années : Philippe Douste Blazy, Xavier Bertrand, Philippe Bas et Roselyne Bachelot (archives du magazine municipal impressions) dans les périodes électorales. »
 
En restant à l’extérieur, la visite de Ségolène Royal perd beaucoup en intérêt. Seulement une petite partie du personnel pourra être rencontrée. Selon nos dernières informations, elle devrait néanmoins être maintenue.