La secrétaire d’Etat aux  Droits de l’Homme est venue apporter samedi matin son soutien au candidat UMP à la mairie de Cergy. Une visite qui n’est pas passée inaperçue et témoigne de la côte de popularité de la jeune femme, ce qui n’est pas pour déplaire à Thierry Sibieude.

 « Je vous ai vu à la télé », « je peux vous embrasser », « elle est jolie »… La benjamine du gouvernement Fillon a progressé lentement dans les allées du marché de Cergy-Saint-Christophe. Rama Yade était sollicitée pour une bise ou une photo réalisée le plus souvent à l’aide d’un téléphone mobile. Des militants UMP tendaient même stylo et tract à l’effigie de leur candidat Thierry Sibieude dans l’espoir de repartir avec un autographe.

« C’est toujours comme ça ici ? », interroge la Secrétaire d’Etat qui se présente dans le département voisin des Hauts-de-Seine sur la liste de la maire sortante, l’UMP Nicole Goueta. La jeune femme de 32 ans confie que c’est sa première sortie pour « soutenir un candidat aux municipales » car elle a « des amitiés à Cergy ».

Thierry Sibieude n’est pas mécontent de l’effet produit par la visite de la secrétaire d’Etat aux  Droits de l’Homme.  En une heure, en plus du marché, il l’aura présenté à des commerçants du quartier, des dizaines d’habitants et lui aura payé un café et un chocolat dans deux bars différents. « Rama Yade incarne les choses que l’on veut faire ici. C’est une femme, elle est jeune, elle est black et elle a réussi mieux que quiconque », s’enthousiasme le candidat UMP à la mairie de Cergy qui explique qu’il veut mettre en avant « l’égalité des chances et le soutien scolaire ».

Sur leur passage, le candidat UMP et la membre du gouvernement croisent  les représentants de la liste Modem puis les partisans du maire PS sortant Dominique Lefebvre. Ces derniers brandissent devant Rama Yade leurs tracts et crient « Dominique ». Les pro-Sibieude répliquent en scandant  « Thierry ». Le tout dans une ambiance bon enfant devant des clients du marché amusés qui ont compris que la campagne des municipales a commencé.

Olivier ZANETTA