Le leader de la poule 2 de N1 a une nouvelle fois prouvé ses capacités à accéder à la 2e div en battant 28-22 en Coupe de France le co-leader de la poule 1 de N1.

"C’est une virctoire moralement utile. Une défaite n’aurait pas été aussi grave, mais aurait fait moralement mal ", souligne Roch Bedos, aussitôt le succès. Gagner contre une équipe de N1, coleader de la poule adverse est un point de plus dans les preuves d’aptidudes de l’équipe féminine de Cergy-Pontoise. Une opposition serrée jusqu’au bout puisque les deux équipes avaient soldé la mi rencontre à 12-12 pour se retrouver toujours à égalité à la 45e minutes (19-19). La bonne défense, les arrêts percutants des gardiennes ont contribué au succès. Un jeu axé sur le resserement de la défense et les précisions sur attaque. "Une bonne récupération de ballon, ont fait le reste. Reste à revoir leur utilisation. Cependant la dynamique était bien là", approuve l’entraîneur. Cergy a réussi à décoler au score à la 54e avec une avance de plus 3 (24-21) puis 5 à la 56e (26-21) pour clôturer à plus 6

Un match teste grandeur nature pour Cergy-Pontoise qui reste en net avantage pour l’accession en 2e div avec 6 points sur son poursuivant (Besançon) et qui doit affronter samedi prochain en Savoie, La Motte-Servolex, le 6e à 8 points. "Nous y sommes très attendus, d’autant que nous les avons battu à l’aller et qu’ils auront un coeur de revanche", s’attend Roch Bedos. "L’objectif est tout de même de disposer de cette équipe pour éliminer un adversaire à la montée. Nous saurons ainsi en mars si nous sommes en D2", analyse l’entraîneur. Le match se déroulera en lever de rideau de la Champion league masculine opposant Chambery au Polonais de Kielce. Ambiance assurée.

F.C.