Soutenant Alain Leikine, le candidat dissident à Argenteuil, Alima Boumediene Thiery répond dans un communiqué aux nombreuses remarques de Jean-Pierre Lescop, ancien conseiller municipal d’Argenteuil, pour qui ce soutien est « un bras d’honneur au PS, qui ne restera pas sans lendemain».
 
« Jean Pierre Lescop, ancien responsable de la section socialiste d’Argenteuil, présente à mon encontre des contrevérités qui me semblent important de corriger pour la transparence du débat démocratique. » Alima Boumediene Thiery veut rétablir sa vérité sur le ralliement des Verts au candidat Alain Leikine : « le groupe local des verts d’Argenteuil a décidé, en toute indépendance, de sa stratégie politique locale, après avoir mené une analyse et une discussion scrupuleuses et exhaustives du projet proposé pour Argenteuil par les 2 candidats socialistes » affirme-t-elle dans un communiqué.
Attaquée également par l’ancien secrétaire des Verts Argenteuil-Bezons, Valentin Teixeira, sur sa présence locale, la colistière d’Alain Leikine répond : « Née à Argenteuil, y habitant depuis toujours, militante active dans diverses associations argenteuillaises (…), je n’ai rien à prouver quant à ma présence à Argenteuil. »
 
Avant de conclure que ces dernières attaques personnelles ne sont que le fruit d’une décision collective des Verts d’Argenteuil. « En échange du soutien des Verts, il (Philippe Doucet) m’offrait personnellement une place, non négligeable, sur sa liste. A cet instant, j’étais sans doute la meilleure. En osant refuser en raison du choix des Verts locaux, je deviens à présent responsable et coupable de tous les maux !!! »