Accompagné d’autres députés UMP, Jérôme Chartier, le maire de Domont, poursuit son « tour de France du pouvoir d’achat ». Six nouvelles propositions de loi en faveur du pouvoir d’achat ont été déposées mardi. Elles devront être étudiées après les municipales.
 
Ces propositions sont destinés à différentes catégories : employés à temps partiels, étudiants, salariés… Les députés UMP suggèrent ainsi que les employeurs prennent en charge l’abonnement téléphonique et Internet de tous leurs salariés moyennant « un régime fiscal fortement incitatif ».
 
En ce qui concerne les employés à temps partiels, ils veulent encourager l’augmentation de leur salaire. Comment ? En modulant « les exonérations de charges en fonction de la rémunération pour les emplois à temps partiels ».
 
Autre catégorie visée par ces propositions : les étudiants. Jérôme Chartier et ses collègues veulent une meilleure rémunération des stages de plus de deux mois consécutifs. Actuellement seule une « une obligation de gratification pour les stages en entreprise d’une durée de plus de trois mois consécutifs » est prévue par la loi.
 
Ces différentes propositions de loi pourraient faire l’objet d’amendements au projet de loi sur la modernisation de l’économie au printemps prochain.
 
 
Adrien Hilpert