Le porte-parole des Jeunes d’Argenteuil-Bezons a porté plainte pour agression. Il affirme avoir été violenté par un autre socialiste.
 
Différend personnel ou idéologique, les zones d’ombre restent nombreuses sur ce fait divers du week-end à Argenteuil.
 
Samedi matin, les jeunes socialistes se retrouvent à la permanence de Philippe Doucet, candidat PS aux municipales d’Argenteuil pour un petit déjeuner convivial. La réunion dégénère et deux militants, issus de deux collectifs différents (Jeunes et fiers d’être Argenteuillais, soutien de Philippe Doucet aux municipales, et Jeunes d’Argenteuil-Bezons, soutien de Faouzi Lamdaoui aux législatives de juin*), en viennent aux mains. Une plainte pour violences volontaires a été déposée dans la journée contre le militant issu des rangs de Jeunes et fiers d’être Argenteuillais.
 
Dans un communiqué, le président des Jeunes d’Argenteuil-Bezons demande « des excuses publiques à l’auteur de l’agression ainsi qu’à Philippe Doucet, dont il est membre de l’équipe de campagne et qui doit se désolidariser de cette personne. » Par ailleurs, il réclame l’exclusion du parti socialiste du militant.

Adrien Hilpert
 
* Les deux hommes étaient candidats à l’investiture pour les municipales (en savoir plus)