Dans la cacophonie d’Argenteuil, le MoDem veut aussi se faire entendre dans cette campagne municipale. En réponse aux différentes propositions de débat avec tel ou tel candidat, le parti de François Bayrou réclame une délibération entre les quatre listes présentes sur la ville.
 
Dans un communiqué, le MoDem Argenteuil estime qu’il a sa place dans le débat que certains candidats veulent restreindre avec un adversaire désigné. « Certains ont prétendu qualifier ou disqualifier leurs concurrents pour ce débat en se prétendant plus argenteuillais que d’autres. De tels arguments n’ont pas leur place dans le débat politique. Nous appelons donc à ce débat public nos concurrents déclarés, (…) Philippe Doucet, Alain Leikine et Georges Mothron. » Christophe Hénocq s’engage donc à participer à un débat s’il a lieu.
 
Par ailleurs, le MoDem demande à ses adversaires de « promouvoir la transparence démocratique et de se prononcer sur les recommandations anti-corruption de Transparency International, comme nous l’avons fait. »
 

Adrien Hilpert