A partir du 1er janvier 2009, les consommateurs de l’agglomération de Cergy vont bénéficier d’une tarification unique. A l’arrivée, la facture d’eau devrait s’alléger de 13% en moyenne. Le résultat d’un nouveau contrat entre les 12 communes, et l’entreprise Véolia.

 A l’heure où l’on parle du pouvoir d’achat, voilà une nouvelle qui devrait satisfaire les consommateurs. Dès janvier 2009, l’eau sera moins chère dans ville nouvelle, et ses communes voisines.
L’agglomération de Cergy vient de confier la gestion de son service public de production et de distribution d’eau à Véolia, pour les 18 prochaines années.

Ce mariage est l’occasion de rompre avec les 9 contrats et les 11 entreprises d’assainissements, qui liaient auparavant les 12 communes et les syndicats de l’eau. L’objectif est de mettre en place une tarification unique, et à la baisse. « En moyenne pour un ménage qui cosomme 120 mètres cubes par an, la facture va passer de 180 euros, à 158 euros, soit une réduction de 13% », indique le président de la communauté d’agglomération, Dominique Lefèbvre.

Encore faut-il prendre cette diminution avec des pincettes, car il s’agit d’une moyenne calculée sur l’ensemble des 12 communes. Les mieux lotis sont les habitants de Saint-Ouen-l’Aumône, qui vont profiter d’un allégement de 35%, contre 1,5% à Cergy-Pontoise. Pour aider les plus démunis, la collectivité et Véolia mettront en place des « chèques eau ». Ils seront remis aux bénéficiaires par le biais des CCAS des différentes communes. « Un fond de 50 000 euros par an sera disponible, ce qui permetrra aux consommateurs en situation difficile de conserver l’accès à l’eau », explique Marc Delaye, le directeur régional de Véolia. Un coup de pouce non négligeable, quand on sait qu’à Cergy, 3000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté.

C.O