Ce jeudi 14 février, 170 députés UMP, dont Axel Poniatowski, ont signé une proposition de loi visant à encadrer la publicité télévisée pour des produits alimentaires très sucrés et très gras. Le député de la deuxième circonscription du Val d’Oise dresse un constat inquiétant pour la France. « La courbe de progression est désormais comparable à celle observée sur le continent nord-américain » a-t-il affirmé dans un communiqué.
 
La proposition de loi doit faire peur à quelques industriels. Elle prévoit l’interdiction de la publicité pour « des produits à forte teneur en sucre ou en matière grasse pendant les programmes télévisuels où une partie importante du public est constituée d’enfants et d’adolescents ». Axel Poniatowski insiste sur ce point et affirme que « la publicité de sucrerie a un impact terrible sur les enfants ». Les programmes concernés serait alors sélectionnés par le CSA, tandis que l’Afsaa, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments, définirait les produits concernés.
 
Par ailleurs, Axel Ponitowski juge peu efficace les mesures déjà adoptées sur ce sujet car « souvent dépourvues d’effet contraignant. » Le député du Val d’Oise espère que cette proposition sera bientôt débattue à l’Assemblée Nationale.
 
Adrien Hilpert