La plupart des gardes à vue sont terminées ou se terminent ce vendredi matin. Au total, sur les 35 personnes interpellées lundi, une vingtaine devrait faire l’objet de poursuites. Un premier bilan comptable jugé positif par la police judiciaire mais l’enquête n’est pas finie pour autant.
 
Encore quatre déferrements devant le parquet de Pontoise sont attendus ce vendredi matin. Parmi eux, un ancien emploi jeune de la mairie de Villiers-le-Bel, annonce Le Figaro. Ces quatre individus sont soupçonnés d’avoir participer aux tirs contre la police durant les nuits d’émeutes de novembre. Ils passeront devant les juges d’instruction pour « violences volontaire avec armes sur des fonctionnaire de police ». Ils risquent jusqu’à 10 ans de prison.
 
Dans la journée d’hier, deux nouvelles personnes ont été mises en examen pour « tentative d’homicide volontaire » sur le commissaire Illy et placés sous mandat de dépôt. Ce qui porte à trois le nombre de mis en examen pour l’agression de Jean-François Illy.
 
Hier soir, cinq individus ont été déferrés à Pontoise pour le caillassage des forces de l’ordre. Ils devraient être également poursuivis.
 

Adrien Hilpert