Bezons, communiste depuis les années 20. L’UMP Olivier Régis espère bien tourner la page. Et multiplie les soutiens nationaux pour se faire connaître. En face le communiste Dominique Lesparre ne cherche pas les soutiens, il affiche sa tranquillité fort du score de Ségolène Royal à la présidentielle : plus de 58 %.