Opération coup de poing cette après-midi à la gare routière de Cergy. Des membres du mouvement « ni pauvre ni soumis », regroupant des organisations nationales et locales du champ du handicap, se sont réunis pour réclamer une revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés. Objectif : passer de 628 euros par mois, à 80% du SMIC.

 Du handicap décrété grande cause nationale en 2004, il ne reste que le label. Dans les faits, l’octroi de ce statut ne se traduit pas par des moyens supplémentaires. Les associations peuvent obtenir la diffusion gratuite de messages sur les radios et télévisions publiques. C’est justement la vitesse supérieure que le mouvement « ni pauvre ni soumis » aimerait passer dans les jours qui viennent. A savoir une revalorisation de l’allocation aux adultes handicapés. Celle-ci est actuellement de 628 euros par mois. Soit 200 euros de moins que le seuil de pauvreté. « Nous souhaitons que cette indemnité soit portée à hauteur de 80% du SMIC dans un premier temps, comme cela avait été prévu par le gouvernement en 2005 », indique Louis Toupet, membre de l’association des paralysés de France.

Les handicapés espèrent bien se faire entendre le 29 mars prochain à Paris, lors d’une grande manifestation. Plus de 20 000 personnes sont attendues.

Christophe Obry